Vous pourrez, par hasard, croiser au détour d'un quartier fréquenté de Tokyo (東京) cette petite camionnette aux couleurs enfantines et proposant un quatre-heure aussi bon que gras.
En Japonais あげ (prononcez "agué") fait référence à la nourriture cuite dans l'huile, on était habitués au poulet avec le karaage (唐揚げ) mais ce jour là à Ikebukuro (池袋) j'ai découvert que le pain lui aussi a le droit à son traitement adipeux. Pour 100 Yens et en 30 secondes, choisissez votre parfum parmi sucre, champignon, cannelle, cacao -en photo- ou café au lait, et brûlez vous la langue en avalant cette brioche ultra-calorique. J'avoue avoir beaucoup apprécié la découverte gustative, aussi simple et peu subtile soit-elle. En effet ce type de goût très fort et sucré ne résonne pas trop avec la gastronomie japonaise classique, et mis à part les grands classiques -crêpes et gaufres- il est assez difficile de retrouver les sensations françaises de type Nutella© dans les rues de Tokyo. Expatriés en manque de glucose, la camionnette Agepan vous attend à Ikebukuro.