Petit écolier japonais finira peut-être dans son vomi devant la gare de Meguro (目黒) après avoir tripoté les seins des hôtesses de Ginza (銀座) pour vendre des hélicoptère aux américains.
C'est pas classe comme article mais c'est une des réalités, et puis je trouve ça amusant. Biensûr si y a des gens pour croire que c'est partout comme ça au japon, ça ne sera pas mon problème. Sacrés salarymen...