Biensûr le titre français de cet article ne fait pas grande impression, mais c'est parce que la version japonaise est dotée d'un jeu de mot...
En japonais on a affaire à 3 pronoms démonstratifs: Kore, Sore, Are (これ、それ、あれ) qui s'utilisent tous les jours. Lorsque j'ai appris cela les livres m'ont présenté les choses ainsi:
- "Kore" désigne quelque chose qui est proche du locuteur, et loin de celui qui l'écoute.
- "Sore" s'utilise pour ce qui est loin de celui qui parle, mais proche de celui qui l'écoute.
- "Are" désigne ce qui est à la fois loin de celui qui parle et de celui qui écoute.
En français nous n'avons pas d'équivalent, on emploie tout le temps "Ca"; lorsque des livres essayent de traduire "Are" ils se risquent à un "Ca, là-bas" pas très naturel. Les anglophones sont à un niveau intermédiaire avec deux pronoms: "This" et "That". Jusqu'à aujourd'hui 13h30 voilà où en était mon savoir sur les pronoms démonstratifs japonais.
Et puis il y a eu ce cours d'architecture dans lequel je me suis incrusté et où le professeur Kazuhiko Nishide aborda la question de "l'espace personnel" en passant par les pronoms démonstratifs cités ci-dessus. Puis il a exposé une étude -super marrante, selon moi- dans laquelle on a demandé à des japonais quel pronom utilisent-ils dans différentes configurations avec un objet. L'expérience est donc un peu différente de ce que j'avais pu apprendre, étant donné qu'il n'y a pas d'interlocuteur auquel se référer. Au final on a une représentation spatiale de l'utilisation de Kore, Are, Sore. J'ai récupéré les graphiques grâce au professeur.
Les résultats sont bouleversant: passé un mètre de distance, on n'utilise plus "Kore" mais "Sore", sauf si c'est derrière vous alors on réduit l'écart à 90cm! Qui a dit que le japonais était facile?

Source: Reference domains of demonstrative pronouns as an aspect of personal space, Kazuhiko Nishide. Workshop: Creating basic concepts and issues of E-B research and person-environment system design in the Asian Pacific context.