Devant les restaurants japonais parfois des lanternes rouges caligraphiés vous indiquent quel genre de restaurant vous êtes sur le point de pénétrer. On les appelles chôchin (提灯).
Yakitori (やきとり), Okonomiyaki (お好み焼き), Teishoku (定食), ou que sais-je encore, qu'importe ce qu'il y est inscrit, l'important c'est l'ambiance japonaise qu'ils créent dans les confins de ces rues sombres et étroites où les plantes abondent sur les trottoirs. Je trouve vraiment ces lanternes très très (très) jolies, dommage qu'elles soient parfois recouverts d'une hideuse poche plastique visant à les protéger des intempéries, dommage également qu'à l'intérieur les ampoules électriques ont remplacé les bougies dont la flamme vacillante charmerait encore plus les passants. Cela dit je comprends ces soucis pratique.
Une lanterne devant un restaurant, c'est donc pour moi une difficulté de plus pour résister à la tentation de faire glisser la porte coulissante avant d'entendre le traditionnel "Hirashaimase !!" des tenanciers.
Mais là ne s'arrête pas là l'article que votre reporter au japon préféré -moi- va vous écrire! Non seulement je vous fait l'éloge de ces lanternes, mais mieux encore, j'ai trouvé la boutique qui les fait! Et croyez moi une fois qu'on a trouvé cette boutique on pense sérieusement à se faire faire un lampion japonais. La boutique donc est située à Nezu, j'ai pensé à noter l'adresse: Bunkyou-Ku Nezu 1-18-11 (文京区根津1丁目18−11), et évidement elle regorge de lanternes... J'ai pris une jolie photo, on voit le monsieur à l'intérieur en train d'en peindre un.