Les restaurants Ootoya (大戸や) sont de bonnes teishokuya (定食や) proposant de la vraie nourriture japonaise, notons le sloggan qui en dit long sur le côté rustique et traditionnel de la cuisine: "J'ai faim maman".
Mais d'abord un peu de vocabulaire.
Un teishoku c'est un menu japonais qui tient sur un plateau, normalement composé d'un plat, d'un bol de riz, d'une soupe, et de deux ou trois éléments complémentaires souvent à base de légumes. Une teishokuya c'est un restaurant spécialisé dans les teishoku.
Les restaurants Ootoya sont partout à travers le Japon -une vingtaine à Tokyo- et les teishoku sont à 600yens environ (4,5€). Jadis très prisés des ouvriers, ils ont aujourd'hui laissé la place aux ouvriers des temps modernes: salarymen et officeladies.
À l'origine le premier Ootoya était à Ikebukuro était tenu par le papa de l'actuel pdg, comme toutes les teishokuya il n'était ni propre ni chic et peu de femmes le fréquentait. Mais Ootoya a su se démarquer des autres et a changé cette image tout en conservant des tarifs intéressants et des plats équilibrés loin de la junk-food. Un autre point fort de ces restaurants est la grande écoute accordée aux clients, notamment par l'intermédiaire des enquêtes que l'on vous propose de remplir aux caisses assurant selon eux une excellente réactivité...
Celui où je suis allé aujourd'hui entre Shibuya (渋谷) et Omotessando (表参道) était de très bonne facture, l'intérieur était élégant et mon teishoku excellent.
Sur les photos vous pouvez voir le Chikin Kaasan Ni Teishoku (チキンかあさん煮定食, Poulet de maman cuit en bouillon) qui m'a complètement ravi pour ses 661yens (4,8€) et 941kcal.

Le site de la chaîne de restaurants Ootoya (大戸や)