Kôbe est situé dans le Kansai (関西) (à l'ouest, près d'Ôsaka (大阪) et Kyôto (京都)), la ville compte quand même 1,5 millions d'habitants. J'y ai passé 2 semaines et ça m'a donné une autre vision du Japon, loin de Tôkyô.
Géographiquement Kôbe est entre la mer et la montagne (le Mont Rokko, ou Rokkosan), c'est un bien bel emplacement pour cette ville toute en longueur dont la frontière avec Ôsaka (accessible en 20 minutes) est floue. Historiquement on se rappelle surtout du tremblement de terre de 1995, qui fît 300.000 blessés et 5000 victimes. Aujourd'hui Kôbe fait dans le chocolat, l'alcool (nihonshu), le fromage (du Rokkosan) et beaucoup d'autres choses que j'ai du rater!
Quoiqu'il en soit la ville est plus tranquille que Tôkyô, les gens répondent au téléphone, mangent et boivent dans le train (phénomène rare dans la capitale). On y parle le Kansaiben (関西弁), ça reste du Japonais rassurez-vous mais avec quelques variantes, entre autre on notera que pour dire l'équivalent du "super" français on ne dit plus chô (ちょう) mais meccha (めっちゃ).
Quant aux gens, bien que la généralisation soit dangereuse, ils parlent plus, rigolent sûrement aussi plus qu'à Tokyo. En plus j'ai trouvé des boulangeries à des tarifs vraiment corrects.
Tout cela m'a bien plu, et je me sentais plus à l'aise à Kôbe qu'à Tôkyô, même si les deux restent fortement appréciables. Malgré sa 7ème position au classement par population des villes Japonaises, Kôbe reste tout de même 3 fois plus grande que Nantes, ne perdez pas à l'esprit qu'on est dans une grande ville.