A partir du 21 novembre, et pour environ 2 semaines, c'est la saison du momiji. Les érables virent au rouge avant de perdre leurs feuilles, c'est un moment apprécié des Japonais.
Après m'être renseigné sur où voir les plus beaux érables, ma décision était faîte sur le parc de Koishikawa (traduction possible: La petite pierre de la rivière) situé à Kôrakuen, pas loin de l'Université. Vendredi s'annonçait comme une journée libre pour moi, la météo était optimiste, j'y suis donc allé en vélo. Outre le fait que j'ai mis 2 heures pour y arriver (je me suis pas mal égaré, j'ai pas mal traîné près du palais impérial), c'était super agréable comme promenade, près du parc je me suis acheté deux bento (panier pic-nic Japonais) que j'ai dévorés sous les érables. Qui plus est il y avait peu de visiteurs, l'avantage du non-week-end.
Le parc est très très grand, il y a beaucoup de choses à voir et d'endroits où aller. Un très joli lac central, une île en son centre, une zone où les érables forment un toit au dessus de vous, des ponts, des statues, des carpes. Notons le relief très élaboré, peu de platitude, beaucoup de grimpettes. Tout est super travaillé sans pour autant paraître artificiel, c'est la selon moi le talent des Japonais dans la confection de jardins. L'impression que tout a été abandonné depuis une année, et pourtant les jardiniers y travaillent tous les jours. C'est un superbe dosage, un joli équilibre entre la main de l'homme et le laisser-aller de la nature.
Je recommande sincèrement cette visite! Lors de la saison du momiji c'est encore mieux, alors si vous êtes à Tokyo en ce moment, dépêchez vous.

Ensemble de mes photos disponibles à cette adresse.

Notez que ce sont des originaux, alors que ceux que je poste sur ce présent site sont corrigés (généralement la saturation est augmentée), ici notament pour pallier au brouillard lumineux qui règne à Tokyo et qui blanchit les images dont les sujets sont éloignés.