SebInTokyo! Vous faire ressentir la vie à Tokyo.

lundi 31 juillet 2006

L'étranger rentre chez lui (天狗が自分の国へ帰る)

Dernier jour au Japon.
Demain matin je m'envole pour l'ami Charles de Gaule, aujourd'hui c'est donc envois de gros colis, ménage, affaires de téléphones portables, de compte en banque, aurevoirs, valises, factures, réservation de Narita Express, dépression, grosse chaleur et des souvenirs pleins la tête.. C'est pas très agréable tout cela, mais c'était prévu.
Cependant ce site continuera à vivre même depuis la France, j'ai encore beaucoup trop de choses à écrire sur le Japon pour l'arrêter là!
Je vous laisse avec une photo de Tengu (天狗) le personnage japonais qui symbolize un étranger, avec un grand nez...

jeudi 8 juin 2006

Photon Factory

"Où est-il? Que fait-il?" s'inquiètent certains d'entre vous... Un peu de ma vie alors, après tout c'est la mode en ce moment de parler de sa vie sur Internet.
Je suis cette semaine à Tsukuba (筑波) à 100km au nord est de Tokyo. Cette ville est extrêmement riche en instituts de recherches scientifiques, entre autre on notera KEK "High Energy Accelerator Research Organization" où je me situe en ce moment. Avec deux amis collaborateurs nous avons accès pendant une semaine à une des "beam line" de la "photon factory". On emploie les rayons X générés ici pour tester les détecteurs MSGC sur lesquels nous nous penchons dans ma petite équipe à l'Université de Tokyo.
Le complexe de KEK est grand et il n'y a pas que des accélérateurs de particules mais aussi deux restaurants, un combini, un coiffeur, des chambres, une piscine et des terrain de tennis. On travaille avec des horaires plutôt japonaises (09h00 - 01h00 !) car il faut rentabiliser notre présence ici. On se promène en vélo d'un batiment à l'autre, il fait plutôt beau en ce moment, c'est pas si désagréable que ça. Au moins ça me fera une bonne expérience à raconter à mon école en France.

lundi 15 mai 2006

Premier métro (初めての地下鉄)

Généralement j'arrive plutôt en retard, mais ce samedi j'avais une heure d'avance.
J'avais rendez-vous à 7h00, afin de me rendre avec des amis à Fukushima (福島). Cependant je me suis retrouvé par erreur réveillé une heure trop tôt, comme un idiot je ne me suis rendu compte de cette avance qu'une fois sur le quai du métro, quand j'ai vu qu'il était 5h30, et que le premier métro était pour 5h40.
Alors c'est comment le premier métro du samedi matin pensai-je avant cette expérience. Et bien il n'y a pas du tout d'ambiance, même pas un salaryman, la seule personne a avoir la pêche c'est la voix qui annonce les stations. Bref, il y a plus marrant.

mercredi 15 février 2006

Mes Chocolats (僕のチョコレート)

Ce matin un chat noir m'a réveillé en m'apportant une boîte de chocolats sortie tout droit de son camion réfrigéré...
L'explication c'est ma petite amie et sa délicate attention pour la St Valentin, mais aussi Kuroneko (Chat noir) un transporteur omniprésent au Japon, l'UPS local si vous voulez. Même si j'ai accueilli le livreur en pijama, ma journée commence donc très bien, les chocolats sont super bon, tout va bien.

dimanche 15 janvier 2006

Earth Wind and Fire en concert

Vous ne connaissez pas Earth Wind and Fire ? Laissez-moi vous rafraichir la mémoire.
Formé en 1969, ce groupe disco/funk possède un chanteur qui doit couvrir pas loin de 19 octaves (Ahah), après avoir enflammé les boites de nuit courant 70s et 20 albums plus tard Earth Wind and Fire est très populaire au Japon et fait ses deux dates à Tôkyô, au Budokan.
Et moi j'y vais jeudi !!!! Yes !
Comme je suis content je vous mets deux MP3 pour que vous entendiez un peu ce que ça vaut !

Le site officiel du groupe.
Earth Wind and Fire - Let's Groove
Earth Wind and Fire - September

jeudi 22 décembre 2005

Ma première permanente

Attention cet article est hautement superficiel.
Hier je suis allé chez le coiffeur, enfin devrai-je dire au "Beauty Saloon". Avant-hier un ami m'avait présenté sa coiffeuse qui pouvait me faire un bon tarif, mais je ne m'attendais pas à me retrouver avec de la haute coiffure. Je suis donc allé à Roppongi chez Hinae, un coiffeur archi-chic dont les tarifs oscillent de 4.720Yens (50€) à 18.900Yens (140€) en fonction du styliste.
2 heures plus tard, une permanente (ma première) plus loin, je ressors avec 10 centimètres de moins mais une kakkoii attitude !
La coupe aurait du coûter 15.000Yens (110€ !!!!!) et je l'ai eue à 2.100Yens (16€) !!! Je ne suis pas souvent allé chez le coiffeur dans ma vie et quand j'y suis allé c'était toujours pour 30€. Autant vous dire qu'ici c'était pour moi un monde inconnu. A l'entrée on vous prend vos vetements, il y a 3 fois plus de coiffeurs que de clients, parfois on a 5 personnes en même temps qui s'occupent de vos bigoudis, on vous amène à boire, des magazines archi-fashion dans votre langue et que vous connaissez même pas, au moment de dire aurevoir tous les coiffeurs vous font des coucous agrémentés de "Otsukaresama deshita", bref incroyable expérience... Mais c'était vraiment marrant et les gens étaient sympas, à ce prix là j'y retournerai!

Le site web Hinae Roppongi

Purikura 2

Cette fois-ci c'est vraiment idiot! Avec les collègues du laboratoire, après le restaurant et avant le karaoke.
今度はバカだよ、大学の友達と一緒に。レストランの後でカラオケの前に!

vendredi 2 décembre 2005

Journée internationale à l'Ecole de Yanagichô (柳町の学校に国際日)

Aujourd'hui j'étais, en ma qualité d'étranger, convié à l'école de Yanagichô pour une animation "internationale".
J'ai passé la matinée avec d'autres étrangers, et j'étais en équipe avec une française. Les enfants nous ont fait un super accueil dans le gymnase avec un tunnel de guirlandes de fleurs qu'ils tenaient au dessus de nous, puis avec "It's a small small world" une jolie chanson accompagnée au piano.
Nous avons ensuite été dans une classe pour parler de la France aux gamins dont l'âge allait de 7 a 12 ans environ, ils étaient vraiment adorables, on a joué aux policiers et aux voleurs dans la cours de récréation, on a déjeuné ensemble dans la classe, et je me suis risqué à un numéro de jonglage. フランスを教えって、遊んで、食べて、歌って、ちょっとジャグリングした. C'était vraiment une jolie matinée, c'était presque mon premier contact avec des enfants Japonais, ils étaient très mignons.

mercredi 16 novembre 2005

Nouvelles chaussures (新しい靴)

Désolé, encore un 3615MaVie.
C'est le dernier modèle de chez Van's, qui change radicalement de style, on dirait des chaussures de manga je trouve. Je les ai achetées entre Shibuya et Harajuku, 9.000Yens (65€). J'avais vraiment besoin de nouvelles chaussures.
Photo prise avec mon téléphone, désolé de la taille.

lundi 14 novembre 2005

Grille-pain (パントースタ)

Dernier achat en date, en sortant de l'université ce soir, vers 19h, un grille pain.
La boutique s'appelle Fujichu, elle vend de l'occasion, c'est à 10 minutes à pied de l'Akamon de l'université (la porte historique en bois rouge). A l'intérieur c'est minuscule et il y a pleins de bordel, des télés, des cuiseurs de riz, des vieux jeux Super Nintendo, et pleins d'autres choses encore.
Je me suis laissé tenter par ce grille-pain pour 1.800Yens (12€), j'ai même eu le droit à une garanti de 3 mois.

Le site de Fujichu.

vendredi 11 novembre 2005

Mes lectures

Ce que je lis en ce moment pour parfaire ma connaissance du Japonais..
D'abord un petit livre pour enfant que j'ai emprunté à l'université, c'est une petite histoire qui fait 10 pages, mais comme c'est assez simple j'arrive à tout lire et ça me rassure j'ai l'impression d'arriver à quelquechose!!
Ensuite il y a NekoMajin (le chat-génie) qu'un ami du laboratoire m'a prêté. C'est par Akira Toriyama et là c'est le niveau au dessus quand-même, j'ai besoin de mon dictionnaire électronique toutes les 2 minutes. J'ai quelques difficultés car dans les mangas les personnages sont charismatiques et leur façon de parler aussi, le Japonais étant une langue vachement "customisable" chacun l'utilise différement et ça se ressent dans les mangas au travers d'un langage hautement informel et qui s'éloigne beaucoup de ce qu'on apprend dans les manuels.
Quoiqu'il en soit ces deux livres ont des furigana (les kanjis sont sous-titrés en hirgana) et ça me facilite bien les recherches dans le dictionnaire. Car je sais pas si vous vous étiez déja posé la question de comment rechercher un caractère dans un dictionnaire, mais c'est pas aussi évident qu'un mot.

vendredi 21 octobre 2005

Une longue soirée (長い晩)

Hier jeudi 20 octobre, il y avait une soirée cocktail (クテルパーティー) pour les nouveaux étudiants étrangers (新し外国の学生) de la Graduate school of Engineering (工学系研究科) de l'Université de Tokyo (東京大学). J'étais convié, il y avait à boire et à manger. Mais la soirée ne s'est pas limitée à ça.
A 18 heures la soirée commence, un vague discours du vice-chairman, mais surtout un super buffet! C'est très terre-à-terre ce que je vous raconte mais dans ce genre de situation tout le monde préfère le buffet au discours. Alors on papote (しゃべる), on boit (飲む), on rencontre des français (フランス人に会う) de Centrale Paris, on réalise qu'on nous prend pour des étudiants modèles, l'élite de la France alors que ce n'est pas du tout le cas, mais tout va bien!
Arrive la fin de la soirée vers 20h30, une troupe de gaijin (外人) s'agglomère devant le batiment #12 (12番建物の前) et nous décidons de poursuivre l'aventure à quelques pas du campus d'Hongo. Deux allemands, un polonais, un hongrois (mais ça on est pas certains), une coréenne née en Allemagne, quatre français déboulent donc à Ueno (上野). Passé le quartier des bars à Host & Hostess où l'on alpague le client pour se faire allumer sa cigarette par une jolie fille, nous arrivons près de la gare et pénétrons un izakaya (居酒屋に入る). L'izakaya c'est un endroit où l'on boit et où l'on mange des hors-d'oeuvre japonais, cf les bandes accrochées aux murs sur les photos.
Yakitori (焼き鳥), negiyaki (ネギ焼き), bières (ビール) et autres レモンサワー, haricots, miettes de thons, ceci n'est qu'une infime partie de ce dont dispose les izakaya, pour pas très cher. La soirée fût très sympa (面白かった), du manque de langage informatique dédié à la programmation des drivers aux otakus français qui ne vivent que pour akihabara, nombre de sujets fûrent aborder dans cette ambiance cosmopolite des plus agréable. Vous allez me dire que c'est ridicule de rencontrer des européens alors que je suis au Japon, mais j'avoue que rencontre des Japonais (日本人に会う) -pour le moment- ça ne me paraît vraiment pas évident (ことは難しい), et ce n'est pas faute d'essayer (けど会って見た).

Livre de Japonais (日本語の本)

Suite a la demande d'une professeur j'ai donc investi à la librairie de l'Université dans un ouvrage de Japonais.
2.312Yens avec un CD. Je suis content je vais pouvoir bien apprendre, j'étais arrivé au bout des autres livres que j'avais.

Motto Doraemon もっとドラエモン (Plus de Doraemon !!)

Aujourd'hui j'ai eu mes premiers cours de Japonais, mais là n'est pas l'important.
Prérequis pour lire cet article: Savoir que Doraemon est un personnage très populaire au Japon, héros d'un dessin animé et d'un manga, ce robot-chat bleu (!) dépourvu oreille (des souris les lui ont mangées) venant du futur possède une poche ventrale dissimulant une quantité infinie de bordel, ainsi qu'un chapeau hélicoptère, accéssoirement une porte qui l'emmène n'importe ou. Depuis Doraemon a peur des souris mais fait son mariol tous les vendredis sur le canal 10.
Au sortir du cours 7A de l'International Center j'avais surtout appris deux choses: pour suivre ledit cours je dois acheter un livre, et -surtout- il y a une Doraemon party (ドラえもんパー) dans 20 minutes!!
Sans savoir ce que c'était que cette affaire, une fine équipe de gaijin -une allemande, un américain, un taïwanais, un chinois, moi- se retrouvent figurant dans une salle face à une japonaise nous interrogeant avec son dictaphone, un type qui nous prend en photo avec un énooorme reflexe numérique, des peluches et des mangas de Doraemon partout. Bisutage manga ou journée d'intégration, c'était en fait notre première interview en Japonais.
Quelques photos et quelques mots sur la popularité du robot-chat dans nos pays respectifs plus tard, nous apprenons qu'il s'agissait là d'une équipe de journalistes du magazine Motto Doraemon もっとドラエモン (Plus de Doraemon) qui sortira en hiver une édition spéciale "Doraemon et l'international". A coup sur si vous l'achetez vous aurez le droit à une photo de moi, moi qui m'attendait à une bouffe autour du Doraemon, et qui me suis finalement retrouvé ambassadeur de la culture nippone en France.
L'équipe a cependant eu la délicate intention de nous remercier avec un petit package Doraemon contenant une mini-chemise Doraemon, un genre de plaquette Doraemon peut-être à coller à l'arrière de sa voiture, et un sac Doraemon. En somme c'était marrant.

mardi 18 octobre 2005

Le laboratoire

Avec mon status de research-student à l'Université de Tokyo, je suis membre d'un laboratoire.
En l'occurence il s'agit du Takahashi lab, avec sa 20aine de membres, professeurs, doctorants, assistants, tout ce petit monde s'agite pour créer de nouvelles choses en rapport avec la médecine nucléaire, les capteurs en tout genre, les radiations... Il est situé sur le campus Asano (qui touche le campus Hongo), dans le batiment 12. La salle où je suis est au deuxième étage.
J'ai mon propre bureau équipé d'un G4 et de quelques tiroirs, j'ai un voisin chinois et un voisin japonais, l'ambiance est cool. Le soir on surprend souvent un ou des collègues en train de roupiller, voir photo. Les gens sont très sympas avec moi, même si je suis le jeunot de service.
J'ai l'habitude -comme tout le monde- de rester jusqu'à 21h entre autre pour glander sur Internet.
Bientôt je pourrai prendre part dans des manipulations, je dois d'abord suivre une formation, histoire de ne pas faire n'importe quoi quand même. C'est un honneur que d'être membre d'un laboratoire, alors que je n'ai pas du tout le savoir qu'ont tous les gens autour de moi, mais mon tuteur (professeur Takahashi 高橋) est vraiment gentil, même si je ne le connais pas encore trop tant il est toujours à gauche et à droite du Japon pour faire de expériences.

samedi 15 octobre 2005

Mes deuxièmes courses

Bon biensûr je ne suis pas rentré que 2 fois dans un supermarché (デパート)depuis que je suis arrivé. Mais maintenant que j'ai un vélo c'est un plaisir d'aller jusqu'à Meguro (目黒) (2km) pour se ravitaller dans la Tokyu Store et la 100Yen shop qui la surplombe.
Aujourd'hui les comptes font bilan de 2970 Yens (23€). Les crevettes ne sont pas chères ici, j'ai aussi acheté de la chapelure pour faire des tonkatsu (とんかつ) ou des crevettes frîtes (エビフライ) ou des korokke (コロッケ) ou encore d'autres bons trucs du genre, mais après ça ça va fleurer le gras dans tout l'immeuble. Les fruits coûtent toujours aussi chers en revanche.
Autres surprises on trouve bel et bien du Nutella au Japon, 320 Yens le tout petit pot (2,50€) c'est pas si cher, et même des cornichons. Je testerai tout cela plus tard.

vendredi 14 octobre 2005

Le mec qui a un vélo (自転車を持ってるやつ)

Formidable journée aujourd'hui. Je partais pour acheter un auto-cuiseur, finalement je rentre avec vélo !!
J'ai mis 2 heures pour revenir jusqu'à chez moi. Ce vélo je l'ai acheté un peu plus loin que Shinjuku, sur la Marunouchi line (pas mal à l'ouest de la ville, je ne me rappelle plus le nom de la station...). J'ai demandé mon chemin une dizaine de fois dans des koban pour rentrer jusqu'à Shirokanedai.
Il m'en a couté 13.800 Yens, mais étant donné que juste avant j'ai trouvé une pièce de 500 Yens dans le parc d'à coté, on peut dire qu'il ne m'a coûté que 13.500 Yens (100€).
Je suis vraiment content car cela va m'économiser bien de la marche, bien du temps, et bien des tickets de métro. Un vélo c'est comme un dictionnaire éléctronique (電子辞書) ou un autocuiseur de riz, c'est pas le genre d'achat qu'il faut commettre 4 mois après être arrivé! Sinon ça ne sert à rien...

jeudi 13 octobre 2005

L'Université de Tokyo (東京大学)

Aujourd'hui il faisait très beau, j'ai photographié le monument central de l'université.
C'est le centre médical, on peut consulter un docteur et acheter des médicaments pour pas cher, sous la pelouse il y a aussi un grand restaurant où l'on mange pour pas très cher.

jeudi 6 octobre 2005

Mes premières courses

Mes premières courses je les ai faîtes à Tokyu Store, à Meguro (目黒), ainsi qu'à la 100 Yen Shop (100円ショップ) qu'il semble y avoir au dessus de chaque Tokyu Store. J'en ai eu pour moins cher que prévu, au total 5.000 Yens (37€). J'avais enfin quelque chose à mettre dans mon frigo, depuis le temps qu'il tournait avec juste une canette d'o'cha (お茶) dans le ventre, le pauvre.

mardi 4 octobre 2005

Alien registration

Quand on est un expatrié il faut le dire ! Ainsi en entrant dans le pays c'est à la douane qu'on nous annonce qu'il faut se rendre au "City Hall" (la mairie de son quartier), sous 90 jours pour dire au Japonais qu'on habite chez eux à partir de maintenant.
J'habite Shirokanedai (白金台) et dépend donc du quartier Minato-ku (港区), c'est donc au Minato City Hall à la gare d'Onarimon (御成門) que je me suis rendu avec mon passeport. Un formulaire et 20 minutes plus loin on m'annonce que je recevrai une carte (Alien Card) d'ici deux semaines, impatient je quitte le City Hall).
Malheureusement lorsque l'on veut ouvrir un compte en banque, acheter un téléphone où même normalement louer un appartement ce n'est pas votre passeport que l'on veut voir, mais votre Alien Card. Parfois deux semaines sans compte en banque ou sans téléphone, mais surtout sans appartement ça peut poser problème. D'autant plus que dans d'autres quartiers tels que Shibuya-ku (渋谷区) cela prend 3 semaines.
C'était sans compter qu'on ne m'avait pas proposer d'avoir un certificat temporaire qui agit comme une Alien Card, je retourne donc au City Hall pour demander cela. Moyennant 300 Yen on vous édite un formulaire illico-presto, j'en ai fait 3. Bref la leçon lorsque vous vous enregistrerez au City Hall, c'est de demander un certificat temporaire en attendant.

- page 1 de 2