SebInTokyo! Vous faire ressentir la vie à Tokyo.

mardi 15 août 2006

Cosplay de Naruto (ナルトのコスプレ)

Le cosplay ou la passion de se déguiser en ses personnages japonais préférés.
Je n'étais pas prévenu qu'aujourd'hui au parc d'attraction Hanayashiki (花やしき) d'Asakusa (浅草) il y avait un rassemblement de cosplayers. Imaginez ma surprise lorsque j'ai violemment accidenté Gara du désert (砂のガーラ) alors que j'épatais la galerie en faisant crisser les pneus de mon auto-tamponeuse coiffée d'un élégant numéro 7. Je m'imaginais déja transformer en pâté de sable, moi qui ne maîtrise que mal les techniques ninja (忍者). Alors que la situation tournais mal, le chef d'attraction s'évertuait à saluer mon ennemi tout en réclamant un peu de calme sur fond de keigo (敬語) imbittable, la panique gagnait la foule mais Kakashi-Sensei (カカシ先生) est intervenu au bon moment en m'extirpant de mon véhicule avec la complicité de son sharingan, ouf.
Après quoi je lui ai évidement payé un coup et il m'a au passage aidé à perfectionné ma technique ninja de changement de filtre à air de Renault 5, finalement on a terminé la soirée ensemble dans un cinéma porno non loin de là. Comme je suis cool, je te file un petit tuyau pour toi jeune otaku, si un jour tu dois payez un coup à Kakashi-Sensei, sache qu'il aime la Corona, mais pas trop la 1664.

L'onsen pour pieds (足湯)

A deux pas de la gare d'Atami (熱海), une bonne façon d'attendre le bus.
C'est un petit bassin où se jette l'eau brûlante d'une source sous-terraine, en pleins milieu des routes et des voitures. Assis autour, ce sont des japonais qui s'y trempent les pieds, se réjouissant des vertus de ces eaux thermale. Pour vous peut-être un excellent moyen de faire un premier pas dans l'univers des bains publiques japonais.

Les Japonais aussi aiment se faire remarquer...

...mais uniquement lorsqu'ils ont trop bu.
Le feu d'artifice -ou Hanabi- de la rivière Sumida (隅田), c'est un million de japonais qui sortent dans les rues pour admirer une heure trente de spectacle. Afin de ne pas s'entretenir que les yeux mais aussi le foie, nos amis nippons sirotent quelques bières et autres Chu-Hi. Appliquez quelques lois de probabilités à cette population en effervescence, vous aurez systématiquement le droit à quelques gros malins qui cherchent à se faire remarquer. Ici dans un stade de base-ball aménagé en aire de pic-nic, face à quelques milliers de personnes.

mardi 1 août 2006

Depuis l'avion

Vous le croirez ou pas, je suis en ce moment au dessus de la Russie, à bord d'un Boeing 747...
Cela implique deux choses, premièrement j'ai bien décollé, deuxiemement l'Internet en WiFi à bord des avions est aujourd'hui une réalité, que de progrès... Certes il faut payer mais ça m'aidera à passer le temps. Douze heures tout de même.
Parmi les vidéos disponibles et intéressantes on notera Mission Impossible 3 (déja?), Trivia no Izumi, et un documentaire sur les Montagnes Russes...

lundi 31 juillet 2006

L'étranger rentre chez lui (天狗が自分の国へ帰る)

Dernier jour au Japon.
Demain matin je m'envole pour l'ami Charles de Gaule, aujourd'hui c'est donc envois de gros colis, ménage, affaires de téléphones portables, de compte en banque, aurevoirs, valises, factures, réservation de Narita Express, dépression, grosse chaleur et des souvenirs pleins la tête.. C'est pas très agréable tout cela, mais c'était prévu.
Cependant ce site continuera à vivre même depuis la France, j'ai encore beaucoup trop de choses à écrire sur le Japon pour l'arrêter là!
Je vous laisse avec une photo de Tengu (天狗) le personnage japonais qui symbolize un étranger, avec un grand nez...

jeudi 20 juillet 2006

En ballade a Obihiro (帯広で散歩)

Je suis en train d'effectuer mon dernier voyage au Japon.
Deux semaines avant de rentrer en France, je suis parti lundi dernier pour l'ile d'Hokkaido (北海道) ou je souhaitais aller depuis longtemps, precisement a Obihiro (帯広). J'ai pris le train jusqu'a Ikebukuro (池袋), le bus jusqu'a Niigata (新潟), le ferry jusqu'a Tomakomai (苫小牧), et la voiture jusqu'a Obihiro (帯広), ca m'a pris trois jours pour arriver a destination mais au moins j'ai vu en quoi consiste le Japon entre les villes! Tout cela pour dire que je suis desole mais il n'y aura pas de mises a jours cette semaine non plus, cependant je prends beaucoup de photos et la vie ici est tellement differente de Tokyo (東京) que j'aurai quantite de choses a vous raconter.

jeudi 13 juillet 2006

Météo (天気)

Juste un mot pour ne pas partager que des images, mais aussi des sensations.
Ici depuis un mois environ la météo est atroce. Cependant et malgré ce que disent les japonais, ces derniers jours nous avons atteint, je pense, un sommum. Un vilain taux d'humidité (85%), doublée d'une chaleur étouffante (25~30°C) vous procurent la sensation de vivre dans une cocotte minute.
Lorsque vous respirez, l'air chaud vous étrangle; si vous prennez un verre à l'extérieure, la froideur de ce dernier condense l'humidité ambiante sur sa surface et votre table se retrouve innondée en quelques minutes; les moustiques vous envahissent, les cafards s'occupent de la rue; les ventilateurs n'ont aucun effet sur la température et seul l'air conditionné peut sauver votre chemise du litre de transpiration qui la guette; lorsque vous rentrez dans un train à l'air conditionné le choc thermique est tel que vous avez une chance sur deux de prendre froid; lorsque vous rentrez dans un train à l'air non conditionné je ne préfère pas imaginer; si vous êtes salaryman et portez un costume ornée d'une cravatte, je ne préfère pas imaginer non plus; le matin lorsque vous regardez la météo et voyez qu'un orage est annoncé vous anticipez déja heureusement le bonheur que vous procurera l'après-orage et sa fraicheur qui s'installe lentement; lorsque la journée s'est finit et que seulement 3 gouttes sont tombées vous êtes déçu; prennez un escalier et regrettez de voir perlez la transpiration sur votre front; attendez la nuit en espérant voir quelques degrés disparaitre, vous serez déçu.

mercredi 12 juillet 2006

Grenouille des rizières (田んぼカエル)

Après la pluie, les rizières regorgent de milliers de ces minuscules grenouilles. Celle-ci juchée sur ma main vient d'Ibaraki (茨城).


1/250 - 170mm - F:6,3 - 800ISO
Version plus grande (1280x854:348Ko)

Ume (梅)

Malgré sa toxicité, cette prune est très consommée par les Japonais, qu'elle soit massérée dans le vinaigre, le shôchû (焼酎), ou cuite...


1/60 - 320mm - F:6,3 - 400ISO
Version plus grande (1280x853:364Ko)

L'arrêt de bus et l'arbre de Totoro (トトロのバス停と木)

Deux éléments du film qui existent en vrai.
Rappelez vous les paroles de la bande originale: "Ame furi, basu tei" (雨降りバス停), qui signifient "La pluie tombe, l'arrêt de bus". Au cours du film Totoro attend effectivement à un moment le bus aux côtés de Satsuki (et sous sa feuille de sato-imo), avant que le chat-bus ne les emmène se promener très haut dans le ciel. Cet arrêt existe vraiment et appartient à la compagnie de bus Ooita-Basu (大分バス) et est situé à Kyûshû (九州) dans une petite ville appellée Ume (宇目), vous pouvez vous aussi le visiter et vous prendre en photo à côté des répliques de nos deux héros que cette cabane de bois abrite.
Deuxièmement l'arbre que Totoro fait pousser en quelques minutes la nuit où Mei n'arrive pas à dormir, arbre en haut duquel ils vont tous les 5 s'envoler à l'aide de la toupie magique (évidement). Ce dernier est vraiment grandiose et j'étais d'ailleurs surpris de savoir qu'il existait en vrai tant il a l'air irréel dans le film. Il se situe à sakegawamura (鮭川村) au nord d'Honshuu (本州).
Vous aimez Totoro, vous avez du temps et vous cherchez des pretextes pour voyager au Japon, n'hésitez plus.

Le site web officiel de l'arrêt de bus.
La page d'où provient la photo de l'arrêt de bus.
Une page à propos de l'arbre de Totoro.
La page d'où provient la photo de l'arbre.

La boutique de Totoro (トトロの店)

Il est une boutique qui vend tout sur Totoro (トトロ).
Située à Kamakura (鎌倉), cette échoppe vend une multitude de produits dérivés de notre ami Totoro. Malgré ce que l'on pourrait croire l'endroit ne transpire pas le marketing et les mauvais produits, au contraire l'endroit est agréable, les articles sont très chouettes et variés, beaucoup de plantes ou de pots à l'effigie de Totoro, après tout nous sommes au Japon et pas aux USA. Le magasin vend aussi d'autres petites choses issues des studios Ghibli (ジブリ) comme des figurines des petits êtres blancs de la forêt de Princesse Mononoke (もののけ姫). Je pense que si vous avez aimé ces films, vous trouverez un souvenir à vous offrir là bas.
L'adresse est Komachi-1-Chôme-5, Kamakura-Shi (小町一丁目五、鎌倉市).

La Sato-imo de Totoro (トトロの里芋)

Ce billet ouvre un triptique dédié à l'ami et avant tout voisin Totoro (トトロ).
Comme Totoro est malin et doué d'un caractère écolo, ce dernier ne se protège pas de la pluie au moyen d'un parapluie mais en se coiffant d'une jolie feuille. Il faut dire qu'avec tous ses poils il vaut mieux pour lui ne pas finir tremper, sans quoi son ami le chat-bus ne le laisserait plus monter à bord.
Venons-en aux faits, parmi la multitude de variétés de pommes de terre que les japonais consommes, il en est une que l'on appelle sato-imo (里芋), en japonais "pomme de terre noire". Les feuilles de cette plantes sont belles, bien vertes, bien grosses, d'une forme attirant l'eau en son centre, d'un revètement hydrophobe donnant aux gouttes une forme sphérique des plus charmantes. Comme couvre-chef, c'est aussi le choix de Totoro.
J'ai pris la photo à Ibaraki (茨城), mais sachez qu'on trouve quelques plantes à Tokyo (東京), et notament dans les rues de Ueno (上野)! La prochaine fois que vous oublierez votre parapluie, faites donc comme Totoro.

mercredi 5 juillet 2006

1000 commentaires (一千コメント)

Grâce à votre aide, nous avons franchi la barre des 1000 commentaires sur ce site web!
Si l'on effectue une rapide étude statistique, nous sommes conduit au ratio d'environ un commentaire toutes les 23 visites, si l'on poursuit en considérant -illogiquement- que la proportion homme/femme desdits visiteurs s'élève à 50%, en attribuant par galanterie le commentaire posté à un visiteur de la gente féminine, on peut finalement tracer un diagramme représentatif des visiteurs du présent site. A gauche le groupe des visiteurs qui observent et -dirons-nous- apprécient en silence, puis à droite l'unique élément -ou singleton- ayant des capacités à émettre un commentaire.

mardi 4 juillet 2006

Akihabara (秋葉原)

Le quartier où tellement d'otaku français rêveraient de vivre... Cet endroit a au moins le mérite d'être coloré.


1/60 - 38mm - F:6,3 - 400ISO
Version plus grande (1280x853:676Ko)

Shibuya Style (渋谷スタイル)

Et pourtant passe presque inaperçue...

1/200 - 320mm - F:6,3 - 400ISO
Version plus grande (1280x858:380Ko)

lundi 3 juillet 2006

Chef de quai (プラットホーム係)

Le type qui annonce qu'il faut faire attention car les portes du train vont se fermer: "Doa wa shimarimasu, gochûi kudasai" (ドアは閉まります、ご注意下さい). Je me demande si le soir, chez lui, après avoir pris un yaourt dans le frigo il le dit aussi... Mais dans le fond c'est pas mes oignons.


1/250 - 320mm - F:7,1 - 200ISO
Version plus grande (1280x853:328Ko)

L'AGV

Alcootest à Grande Vitesse. Ce soir j'ai été surpris en rentrant chez moi de l'efficacité de la police japonaise quant aux contrôles d'alcoolémie.
Cinq policiers se partagent un tronçon de 50 mètres en centre ville, casqués, armés, et équipés du traditionnel bâton lumineux. Les forces de l'ordre font signe à une voiture sur cinq environ de s'arrêter, le conducteur s'immobilise en pleins milieu de la chaussée, baisse sa vitre, souffle dans l'alcootest électronique, une lumière verte apparaît, roulez jeunesse.
Durée total du contrôle: environ 5 secondes! La technologie au japon n'officie pas que dans les izakaya.

Le soir à Kamakura (鎌倉の夕方)

Ici, le mondial de foot n'est pas aussi terminé qu'il n'y paraît.


1/100 - 29mm - F:5,6 - 400ISO
Version plus grande (1280x853:344Ko)

samedi 1 juillet 2006

De l'innocence à la déchéance (無実から零落まで)

Petit écolier japonais finira peut-être dans son vomi devant la gare de Meguro (目黒) après avoir tripoté les seins des hôtesses de Ginza (銀座) pour vendre des hélicoptère aux américains.
C'est pas classe comme article mais c'est une des réalités, et puis je trouve ça amusant. Biensûr si y a des gens pour croire que c'est partout comme ça au japon, ça ne sera pas mon problème. Sacrés salarymen...

Chèque-Bière (ビールクポン)

Vous connaissez tous ces moyens de dépenser de l'argent en achetant des Chèques-Machin-Truc à offrir.
En France on dégotte des places de cinéma par-ci par-là, des Chèque-Lire pour acheter des livres, des Chèque-Cadeau-Fnac pour acheter des Fnac, des carte prépayées iTunes Music Store, ici dans le même genre on m'a déja payé un travail avec une "ToshoCard" qui m'a permi d'acheter pour 5000Yens de livres ou autres revues.
Mais alors hier quand on m'a montré le Chèque-Bière, j'ai bien cru à la blague! Il faut dire qu'ici les gens boivent beaucoup de bière, alors il fallait bien que le commerce s'y intéresse. Grâce au coupon visible sur la photo, 640Yens de bières sont à votre portée. En l'occurence j'ai fait mes emplettes dans un combini Lawson, dés lors j'oserai affirmer que ce genre de coupons doit être accepté partout.

- page 2 de 14 -